Je fais le mort (2013)

Zut ! J’ai encore été déçue par le cinéma français. Monsieur A et moi hésitions entre voir 100% Cachemire et Je fais le mort. Après un rapide coup d’œil sur les critiques désastreuses qu’a reçu le premier, nous nous sommes décidés pour le second (finalement nous aurions mieux fait de rester au lit pour finir la saison 4 de Fais pas ci fais pas ça, mais cela est une autre histoire).

Le pitch : un acteur raté (François Damiens) décroche un contrat pour un rôle : il doit jouer le mort pour la Justice, sur les scènes de reconstitutions de crimes. Il se rend à Megève afin d’aider une charmante juge d’instruction (Géraldine Nakache) à résoudre une enquête sanglante…

Je pensais sincèrement que ce serait une gentille comédie romantique un peu loufoque (François Damiens oblige). Mais en réalité il n’en est rien. Le film est une sorte de mauvais épisode d’Hercule Poirot un peu vulgaire et tous les moments drôles sont dans la bande-annonce (regardez-la, pas la peine de payer une place de ciné).

Les acteurs sont plus ou moins bons, chacun surjoue selon la caricature du personnage qu’il incarne.

Tant est si bien que j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le film, l’enquête se joue sur fond de magouilles politiques, jeux de pouvoir et de sexe : les grosses ficelles sont de sortie, pour la finesse on repassera.

Bande-annonce : ici

Réalisateur : Jean-Paul Salomé

 Image

Publicités