No et Moi – Delphine de Vigan

Après avoir lu Rien ne s’oppose à la nuit, en regardant la bibliothèque de ma petite sœur, j’ai trouvé un autre livre écrit par Delphine de Vigan : No et moi.

Le pitch : une jeune fille surdouée rencontre une fille sans domicile fixe et décide de l’interviewer dans le cadre d’un exposé qu’elle doit présenter en classe au collège. Une amitié naît au gré des rencontres entre les deux jeunes filles.

Image

Ce livre est beaucoup accessible que Rien ne s’oppose à la nuit. Il peut être lu rapidement par de jeunes lecteurs et bien que les sujets soient durs et sensibles, on n’en ressort pas profondément traumatisé. Ce livre a le mérite de traiter d’un sujet auquel nous sommes confrontés chaque jour en sortant de chez soi, mais dont personne ne parle : ces hommes et femmes vivant dehors dans les grandes villes. Leurs conditions de séjour dans les centres d’hébergement : trop peu nombreux et tellement vétustes.

Ce livre serait parfait à offrir à un collégien, afin d’ouvrir l’esprit des plus jeunes (ça y est, je parle vraiment comme une vieille bique) à la tolérance, à la solidarité et à l’ouverture vers les autres.

 J’ai vu qu’un film avait été tiré de ce livre, ça ne m’a pas vraiment donné envie de le voir, on est souvent déçu par les adaptations cinématographiques !

Publicités