Huile velours Liérac vs Huile soyeuse The body shop

Image

En août dernier, j’avais suivi les conseils d’Hélène en achetant la nouvelle huile démaquillante soyeuse à la camomille The body shop. Ce produit est très bien, l’huile est agréable, elle a une légère odeur neutre et elle démaquille extrêmement bien, même les six couches de mascara et le smoky de soirée. En revanche, elle laisse un léger film gras sur la peau, qui n’est pas des plus agréable (et qui fait très peur quand on a la peau grasse), donc après m’être démaquillée je me dépêchais de me nettoyer le visage avec un gel (en l’occurrence, le Neutrogena ici, qui n’est d’ailleurs pas époustouflant). 

Dernièrement, je suis arrivée au bout du flacon. Il m’a duré 5 mois, je n’ai utilisé rien d’autre pour me démaquiller depuis août, donc c’est plutôt un bon investissement !

Après quelques hésitations, notamment du côté de l’huile démaquillante L’Oréal (mais j’ai entendu tellement de mal de cette marque concernant la composition de leurs produits que finalement, je me suis ravisée…) j’ai acheté l’huile fondante démaquillante de Liérac, après avoir lu de nombreux avis positifs sur le web. 

Pour commencer, elle est plus chère que la The Body Shop (environs 17 € pour 150 mL alors que la TBS coûte 15 € pour 200 mL).

Ensuite, points positifs : elle sent très bon (il faut aimer les odeurs de fleurs) et est un peu plus épaisse que l’autre donc c’est vraiment agréable à appliquer… enfin jusqu’au moment où on s’en met sur les paupières pour se démaquiller les yeux… là ça se gâte. Cette huile brûle les yeux. Donc si vous avez les yeux sensibles, n’y pensez même pas, fuyez.

Du coup, j’ai élaboré une technique quand arrive le moment fatidique : au lieu de paisiblement fermer les paupières, je les ferme en les fronçant au maximum pour créer une véritable barrière (psychologique) entre le produit et mes yeux. En faisant cela, ce n’est pas douloureux, mais pas encore tout à fait au point parce que je n’ose pas masser vigoureusement mes paupières pour enlever le mascara etc. et donc il reste quelques résidus une fois l’huile rincée. 

En revanche, l’immense avantage qu’a cette huile sur sa concurrente est qu’elle ne laisse aucun film gras. La peau est propre, nette et sent bon.  Il arrive que j’en oublie de me nettoyer le visage avec le gel Neutrogena, car je n’en ressens pas le besoin, c’est une sorte de paradis pour les peaux grasses. 

Pour résumer :

Huile The body Shop : très efficace, mais laisse un film gras après utilisation 

Huile Liérac : odeur délicieuse, texture agréable, résultat net, mais elle défonce pique les yeux. 

Publicités